Le lac de Chaumeçon

Le petit « Canada »

Le parc naturel régional du Morvan est la 1ère montagne aux portes de Paris, accessible par l’A6 en 2 H 30, le massif granitique du Morvan est recouvert de forêts et parsemé de lacs. Situé dans son centre, le secteur du lac de Chaumeçon surnommé le petit Canada est le plus sauvage et le plus préservé de tous les lacs du Morvan.

Le plus petit des 5 lacs du Morvan (135 ha) n’en est pas moins l’un des plus beaux.

Le lac de Chaumeçon

Situé à proximité de Plainefas Saint-Martin du puy (58)  dans une vallée encaissée, il offre un paysage fabuleux.

Après le bourg de Brassy la D235 offre de superbes points de vue sur le lac qui s’étale sur 135 ha. Le barrage retient 12 millions de m cubes d’eau ce qui donne une hauteur d’eau de 36 m. Il est le point de départ d’activités d’eaux vives, raft, canoë, aviron… Pour découvrir la beauté naturelle des abords du lac trois boucles de randonnées et un parcours éco pagayeur sur le lac vous sont proposés. 

Avec sa forme très allongée, il offre des rives irrégulières propices au développement d’une flore et une faune très variées. Mis en eau en 1933, il n’a pas été vidé depuis 1982. Les pêcheurs de carnassiers y trouvent donc leur bonheur avec un bonus : comme les bateaux à moteurs y sont interdits, le silence est partout de rigueur. Mais il y a aussi quelques beaux endroits pour la baignade dont la mise à l’eau de la Ribaudelle (route de Plainefas-Porcmignon) ou il y a une plage qui apparaît quand le lac baisse en niveau, offrant ainsi un lieu de baignade idéal pour les familles mais avec tout de même une surveillance constante pour les enfants.

Du Sud au Nord, la rivière Le Chalaux traverse le lac. 

Le chalaux


La rivière se faufile entre les arbres. Quand la journée est très chaude et on peut flâner au frais avec beaucoup de plaisir dans cet endroit bucolique à souhait.

Le courtibas

 

La rivière qui frémit et chante est une rivière trompeuse. En effet, le Chalaux est une rivière aux eaux vives .Elle se transforme en eaux tumultueuses, idéal pour les descentes de sports en eaux-vives . Les passages les plus difficiles portent des noms évocateurs comme « la piscine à bulles » ou encore « la perte des veaux » qui présente une chute de 2 mètres compliquée par une gros rocher et suivi par un second passage tout aussi impréssionnant « le Courtibas » . 
Le spot est bien connu des kayakistes puisqu’il a accueilli les championnat d’Europe en 2005 et les championnats de France en 2013.